terrasse dar el fellchambre jasmin avec mezzanine capacité max 4 personnes
sidi bou said chambre jasmin
Hôte : Mounir
Mounir est l'hôte.
4 voyageurs
1 chambre
2 lits
1 salle de bain
4 voyageurs
1 chambre
2 lits
1 salle de bain
Vous ne serez débité que si vous confirmez

Dar el Fell : galerie d’art et chambre d’hôtes
Sidi Bou Saïd : un village de carte postale aux portes de Tunis
Coup de cœur pour cette adresse de charme située à deux pas du café des Nattes qui propose quatre chambres d’hôtes dans une maison ancienne

Le logement

Dar el Fell : galerie d’art et chambre d’hôtes
Sidi Bou Saïd : un village de carte postale aux portes de Tunis
Coup de cœur pour cette adresse de charme située à deux pas du café des Nattes qui propose quatre chambres d’hôtes dans une maison ancienne transformée en galerie d’art où sont exposées les œuvres du maître des lieux, Mounir Letaif.
Vous aurez très certainement le plaisir de le voir peindre ou recevoir ses amis artistes. Et lorsqu’il lâche ses pinceaux, c’est pour se mettre aux fourneaux et concocter de délicieuses spécialités tunisiennes. Une belle adresse qui est également l’occasion idéale de s’initier à la vie et aux traditions tunisiennes.
Dar el Fell
3 bis rue Korsi Essoleh
2026 Sidi Bou Saïd
Tél + (PHONE NUMBER HIDDEN)

Accès des voyageurs

les voyageurs sont réellement considérés comme des amis et on est au petit soin avec eux.

Échanges avec les voyageurs

Plus qu'une simple location, c'est la découverte des traditions tunisiennes culinaires, musicales et culturelles par un artiste peintre renommé et aux multiples talents qui nous a séduit dans ce séjour. Chambres aménagées dans la galerie d'art. Très bon accueil et conseils sur les restaurants, les souks ou les visites à faire tout au long du séjour. Les plus : les soirées musicales avec la paella du chef, la belle vue de la terrasse sur la mosquée et les rues animées de Sidi Bou et les échanges directs avec le propriétaire et les habitants de la maison. Nous recommandons donc ce lieu aux vacanciers qui veulent découvrir différemment la Tunisie..le peintre propriétaire vis sur le lieux et prépare la cuisine tout les jours ce qui fait une disponibilité presque de toute la journée demander plus de renseignement par courrier (EMAIL HIDDEN) ou par tel +(PHONE NUMBER HIDDEN)

Autres remarques

Sidi Bou Saïd : un village de carte postale aux portes de Tunis
Célèbre pour son extraordinaire lumière qui a attiré de nombreux peintres, ses maisons blanches ponctuées de bleu et ses cafés mythiques, Sidi Bou Saïd est un lieu magique. Visite d’un village situé à une vingtaine de kilomètres de Tunis.

Sidi Bou Saïd : un village de carte postale aux portes de Tunis
De par sa situation dominante à quelques kilomètres de Carthage, la colline que l’on désignait par « Phare de Carthage », bien avant que n’existe le village de Sidi Bou Saïd, servait de point d’observation et de forteresse. Les Phéniciens y fondèrent une ville quelque huit siècles avant J.-C.

Sidi Bou Saïd : un village de carte postale aux portes de Tunis
La colline a conservé sa fonction de point de surveillance à travers les siècles et c’est ici même que s’installa, à la fin du 12e siècle, Aboud Said, venu rejoindre sa garnison, avec pour mission de protéger l’Islam des invasions extérieures.

Adepte du grand soufi Abou Madian, Aboud Said, qui avait suivi les enseignements des maîtres de la grande mosquée de Zitouna, appréciait également l’endroit pour prier et méditer. De nombreux ascètes suivirent son exemple même longtemps après sa disparition.

Au début du 19e siècle, Hussein Bey fit ériger la mosquée Zaouia dans laquelle il intégra le tombeau d’Abu Said. Plusieurs familles de la bourgeoisie de Tunis suivirent le mouvement en faisant construire de luxueuses villas pour y passer l’été et c’est à la fin du 19e siècle que le village, devenu commune, pris officiellement le nom de « Sidi Bou Said ».

Spiritualité et culture
Sidi Bou Saïd : un village de carte postale aux portes de Tunis
Séduit par le lieu, le Baron Rodolphe d’Erlanger, banquier britannique d’origine allemande, s’y installa en 1912 pour construire un somptueux palais aux éléments décoratifs andalou-maghrébins soulignés de blanc et de bleu.

Passionné de musique, de littérature et d’art, il y organisa des rencontres musicales et littéraires.

Après sa disparition en 1932, l’ensemble de ses biens furent légués à la Tunisie.

Aujourd’hui, son palais, rebaptisé « Ennejma Ezzahra », abrite une belle collection d’instruments de musique et propose des animations musicales abolissant les frontières géographiques ou de genre, en proposant aussi bien du chant lyrique arabe que de la musique électronique ou de la musique de chambre.

Nombreux ont été les artistes et les écrivains à tomber sous le charme du lieu, parmi lesquels Chateaubriand, Lamartine, Flaubert, André Gide, Colette ou encore Simone de Beauvoir. En 1914, lors de leur voyage d’étude en Tunisie, Paul Klee et August Macke ont été émerveillés par la lumière et l’harmonie de couleurs de Sidi Bou Saïd.

Sidi Bou Saïd aujourd’hui
Sidi Bou Saïd : un village de carte postale aux portes de Tunis
Le village a conservé sa tradition de lieu de rencontre culturel et artistique.

Même s’il est littéralement pris d’assaut en été, une période donc à éviter dans la mesure du possible, Sidi Bou Saïd demeure un lieu unique, par ailleurs inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO.

On y vient pour sa lumière exceptionnelle, la beauté de ses rues pittoresques soulignées de bleu et de blanc, sa vue époustouflante sur toute la baie de Tunis et ses célèbres cafés.

Il y a bien sûr l’incontournable « café des Nattes », situé en plein cœur du village, lieu de rencontre des étudiants et des artistes depuis toujours, où l’on sert, toujours sur les traditionnelles nattes placées à même le sol, le fameux thé de menthe aux pignons.

Sidi Bou Saïd : un village de carte postale aux portes de Tunis
Le décor maure ne semble pas avoir changé depuis que Gustave Flaubert, Chateaubriand ou plus tard Georges Bernanos ou Simone de Beauvoir y venaient refaire le monde.

Ouvert dans les années 1960, le « café Sidi Chaabane », plus connu des francophones, sous le nom de « café des Délices » depuis que Patrick Bruel l’a immortalisé dans l’une de ses chansons, offre, depuis ses terrasses échelonnées, une vue panoramique sur la baie et le petit port de plaisance en contrebas.

Il vaut la peine de monter encore un peu jusqu’au petit cimetière où repose Sidi Dhrif, à qui doit d’avoir répertorié les différents types de musique malouf. De là, on peut également apercevoir le minaret de la mosquée Zaouia.

Dar el Fell : galerie d’art et chambre d’hôtes
Sidi Bou Saïd : un village de carte postale aux portes de Tunis
Coup de cœur pour cette adresse de charme située à deux pas du café des Nattes qui propose quatre chambres d’hôtes dans une maison ancienne transformée en galerie d’art où sont exposées les œuvres du maître des lieux, Mounir Letaif.

Vous aurez très certainement le plaisir de le voir peindre ou recevoir ses amis artistes. Et lorsqu’il lâche ses pinceaux, c’est pour se mettre aux fourneaux et concocter de délicieuses spécialités tunisiennes. Une belle adresse qui est également l’occasion idéale de s’initier à la vie et aux traditions tunisiennes.

Dar el Fell
3 bis rue Korsi Essoleh
2026 Sidi Bou Saïd
Tél + (PHONE NUMBER HIDDEN)

Texte et photos © Christine Ansermet

Informations:
Office National du Tourisme Tunisien: (URL HIDDEN)


Équipements
Internet
Internet sans fil
Portier
Télévision par câble

Règlement intérieur
Ne convient pas aux animaux
Ne convient pas aux enfants (0-12 ans)
L'entrée dans les lieux se fait entre 08:00 et 00:00
Départ avant 12:00

des gens cool;curieux aimant la vie ;la bonne bouffe la musique et le calme quand il le faut

Vous affirmez avoir également pris connaissance de :
Le logement comprend des marches ou escaliers - 19 marches en tout

Annulations

9 commentaires

Précision
Communication
Propreté
Emplacement
Arrivée
Qualité-prix
Profil utilisateur de Philippe Et Sham
janvier 2017
Une nouvelle fois parfait!

Profil utilisateur de Philippe Et Sham
décembre 2016
Expérience unique dans un tres bel atelier d'artiste. Comportant tous les éléments de confort nécessaires. Accueil convivial. Tres bien situé.

Profil utilisateur de Cesar
août 2016
Bon accueil. Rapide et efficace Mounir est habitué de recevoir hotes.

Profil utilisateur de Dominique
avril 2016
Si le logement, formidablement situé au cœur du village, n'est pas un 5 étoiles, l'accueil lui, est 125 étoiles, pour peu qu'on ait envie de partager de bons moments. Mounir a le sens de l'hospitalité et nous a concocté un séjour inoubliable d'amitié et de rires. Merci pour ces beaux moments passés ensemble. Avec Mounir nous sommes dans la véritable philosophie de Airbnb. Nous reviendrons.
Profil utilisateur de Mounir
Réponse de Mounir :
merci de ce que vous êtes
avril 2016

Profil utilisateur de Mounir
septembre 2015
Le séjour à Dar el Fell était super agréable: En plus du cadre coloré et artistique, les hôtes sont super sympas, serviables et souriant. Ne pas manquer la superbe vue de la terrasse. Je reviendrai.

Profil utilisateur de Cyrille
avril 2015
Dar el Fell est en plein coeur de Sidi Bou Saïd. Il y fait bon dormir dans des chambres simples mais pleines du même charme de ce vieux village. Merci pour votre accueil chaleureux !

Profil utilisateur de Kais
juillet 2016
thanks Mr mounir

Carthago, TunisieMembre depuis février 2014
Profil utilisateur de Mounir
c est une maison ancienne que j ai acheté et que j ai transformé en maison d’hôtes atelier de peinture et galerie d art étant moi même artiste peintre qui cherche surtout la communication séjourner à la maison d’hôte dar el fell c est vivre dans une galerie d art avec un peintre …
Langues : English, Español, Français, Italiano, العربية
Taux de réponse : 100%
Délai de réponse : Moins d'une heure

Le quartier

Logements similaires