Aller directement au contenu

Guide de Franck pour ses voyageurs

Franck

Guide de Franck pour ses voyageurs

Gastronomie
Super restaurant , alors réservez vite.
l'Unique
29 Route du Lac
Super restaurant , alors réservez vite.
Bon restaurant ayant une bonne réputation par les locaux
l'Ecu
5 Rue Saint-Denis
Bon restaurant ayant une bonne réputation par les locaux
Lieux emblématiques
Musée à visiter
8
recommandé par les habitants
Musée gruérien et Bibliothèque de Bulle
25 Rue de la Condémine
8
recommandé par les habitants
Musée à visiter
Lieu incontournable pour se détendre et se prélasser.
18
recommandé par les habitants
Les Bains de Charmey en Gruyère SA
30 Gros-Plan
18
recommandé par les habitants
Lieu incontournable pour se détendre et se prélasser.
Le vieux village, ses restaurants, ses boutiques et son chateau sont à visiter absolument.
56
recommandé par les habitants
Gruyères
56
recommandé par les habitants
Le vieux village, ses restaurants, ses boutiques et son chateau sont à visiter absolument.
Pour les amoureux du chocolat, visiter le musée et la fabrique de chocolat, avec pour récompense.. une dégustation à la fin..
55
recommandé par les habitants
Maison Cailler
7 Rue Jules Bellet
55
recommandé par les habitants
Pour les amoureux du chocolat, visiter le musée et la fabrique de chocolat, avec pour récompense.. une dégustation à la fin..
Pour la randonnée (48kms en 12 étapes balisées) , pour la baignade et les plaisirs nautiques.
7
recommandé par les habitants
Lac de la Gruyère
7
recommandé par les habitants
Pour la randonnée (48kms en 12 étapes balisées) , pour la baignade et les plaisirs nautiques.
Eté ou hiver pour la vue incroyable à 360° , pour l'astronomie en août, les randonnées, le ski etc..
27
recommandé par les habitants
Le Moléson
27
recommandé par les habitants
Eté ou hiver pour la vue incroyable à 360° , pour l'astronomie en août, les randonnées, le ski etc..
fromagerie, musée, boutique et restaurant pour tout savoir sur le fameux et célèbre gruyères
Fromagerie de démonstration de Gruyères
3 Place de la Gare
fromagerie, musée, boutique et restaurant pour tout savoir sur le fameux et célèbre gruyères
Guide des Quartiers
La commune de Corbières se trouve dans la région préalpine de la Gruyère, sur la rive est du lac. Elle possède une histoire mouvementée, marquée par de multiples ventes territoriales et changements de domination. Le nom Corbières a probablement pour origine le mot latin curvu, qui signifie courbe. Cette courbe fait référence au méandre que forme la Sarine, sur la rive droite de laquelle se trouvait le village et qui a permis de cultiver des terres fertiles aux alentours. Avec la construction du barrage de Rossens, la rivière est devenue un lac, et Corbières a perdu de son importance comme tête de pont. Corbières pourrait aussi avoir pour origine le mot corvus, le corbeau, rappelant les armoiries du lieu. Il est toutefois certain que Corbières était également le nom d'une famille de la région, dont le plus ancien représentant, Guillaume, est entré dans les livres d'histoire pour avoir offert une terre au monastère de Rougemont en 1115. Au centre du domaine seigneurial de Guillaume s'élevait un château, au nord de l'église, dont il ne reste malheureusement aujourd'hui plus aucun vestige. L'ancien château fut abandonné et, vers 1250, un nouveau château fut construit. Seul ce dernier est encore visible aujourd'hui. L'épidémie de peste de 1348 porta un coup fatal à Corbières, dont la seigneurie ne parvint pas à se remettre. La dynastie s'éteignit en 1363. Douze ans plus tard, Corbières et ses biens tombèrent sous la domination de la Maison de Savoie. En 1454, la seigneurie fut vendue au comté de Gruyère, et cent ans après, à la ville de Fribourg. A la place du château du XIIIe siècle, les seigneurs de Fribourg firent ériger un nouveau château, que l'on peut encore visiter aujourd'hui. Pendant les siècles qui suivirent, celui-ci devint la résidence du bailli de Corbières, installé par Fribourg. Même si Corbières n'est plus aussi marquée par l'agriculture qu'au début du XXe siècle, la commune compte encore peu de zones industrielles. Sa population a presque triplé entre 1980 (262 habitants) et 2011 (735 habitants), mais la majeure partie de ses habitants travaille à Fribourg ou à Bulle.
Corbières
La commune de Corbières se trouve dans la région préalpine de la Gruyère, sur la rive est du lac. Elle possède une histoire mouvementée, marquée par de multiples ventes territoriales et changements de domination. Le nom Corbières a probablement pour origine le mot latin curvu, qui signifie courbe. Cette courbe fait référence au méandre que forme la Sarine, sur la rive droite de laquelle se trouvait le village et qui a permis de cultiver des terres fertiles aux alentours. Avec la construction du barrage de Rossens, la rivière est devenue un lac, et Corbières a perdu de son importance comme tête de pont. Corbières pourrait aussi avoir pour origine le mot corvus, le corbeau, rappelant les armoiries du lieu. Il est toutefois certain que Corbières était également le nom d'une famille de la région, dont le plus ancien représentant, Guillaume, est entré dans les livres d'histoire pour avoir offert une terre au monastère de Rougemont en 1115. Au centre du domaine seigneurial de Guillaume s'élevait un château, au nord de l'église, dont il ne reste malheureusement aujourd'hui plus aucun vestige. L'ancien château fut abandonné et, vers 1250, un nouveau château fut construit. Seul ce dernier est encore visible aujourd'hui. L'épidémie de peste de 1348 porta un coup fatal à Corbières, dont la seigneurie ne parvint pas à se remettre. La dynastie s'éteignit en 1363. Douze ans plus tard, Corbières et ses biens tombèrent sous la domination de la Maison de Savoie. En 1454, la seigneurie fut vendue au comté de Gruyère, et cent ans après, à la ville de Fribourg. A la place du château du XIIIe siècle, les seigneurs de Fribourg firent ériger un nouveau château, que l'on peut encore visiter aujourd'hui. Pendant les siècles qui suivirent, celui-ci devint la résidence du bailli de Corbières, installé par Fribourg. Même si Corbières n'est plus aussi marquée par l'agriculture qu'au début du XXe siècle, la commune compte encore peu de zones industrielles. Sa population a presque triplé entre 1980 (262 habitants) et 2011 (735 habitants), mais la majeure partie de ses habitants travaille à Fribourg ou à Bulle.
Informations sur la ville
A visiter, son coeur, son centre , son musée, son marché
Bulle
A visiter, son coeur, son centre , son musée, son marché
A visiter, son musée, ses bains thermaux,le lac de Montsalvens, ses randonnées , ses pistes de skis etc..
Charmey
A visiter, son musée, ses bains thermaux,le lac de Montsalvens, ses randonnées , ses pistes de skis etc..
Sa cathédrale Saint Nicolas et sa tour, sa basse ville (ancien), les gorges de la Sarine
16
recommandé par les habitants
Fribourg
16
recommandé par les habitants
Sa cathédrale Saint Nicolas et sa tour, sa basse ville (ancien), les gorges de la Sarine